18 février 2017

Festival du féminin, Auroville 2017

ETRE  FEMME?
La femme, un océan en mouvement
Être une femme, c'est laissé les vents et marées aller et venir dans notre vie sans ne pouvoir rien retenir ou contrôler. Aucun de ces états ne sont permanents. L' océan est en perpetuel mouvement, changement et il regorge d'un infini de possibilitées.
Parfois la joie déborde et parfois un courant froid remonte à la surface comme une peur qui émerge de nos profondeurs. Parfois elle est calme et paisible et parfois elle est toride et déchainée.
Tous ces cycles perpétuel de l'eau; mort, transformation et renaissance .. pour toujours être une partie de l'océan, de ce grand tout dans toutes ses formes.
                                                                                                                                                                 SANDRA

Posté par flo guichard à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 juillet 2013

Festival Contre Courant avec de jeunes critiques culturels en Avignon

Atelier d'écriture dans un camp d'adolescents EDF au festival d'Avignon.

Le thème du camp: nous sommes des critiques culturels!

 

 

Posté par flo guichard à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juillet 2013

Festival Contre-Courant Avignon 2013

Anne-Claire, Tarbes

Je travaille en Avignon dans le IN au cloître des carmes. J’ai aimé Place du Marché 76 de Jan Lauwers. Ce spectacle nous aide à bien dédramatiser les situations difficiles de la vie. Le jeu des acteurs est très bien, avec les chansons, la danse, on  parle de tout !

Caroline, Normandie

Je viens au festival de temps en temps. Mon meilleur spectacle LA 432, des Chiche Capon au théâtre des Béliers. Ce sont des clowns modernes. C’est explosif. On a l’impression que c’est complètement déstructuré. Les personnages ne sont pas forcément sympathiques mais  complètement déjantés. Les clowns jouent leur entrée en scène régulièrement ratée !

 

Elisabeth et ses enfants, Châteaurenard (13)

LA 432, Les Chiche Capon ! On a adoré l’énergie, la fantaisie, le délire maitrisé. A mourir de rire !

Mahe, 10 ans Avignon,

Mon meilleur souvenir du festival cette année, un clown brésilien sur la place de l’Horloge. Il prenait des gens dans le public et a même failli embrasser une fille sur la bouche ! Il nous a donné des assiettes remplies de chantilly et des confettis pour qu’on lui lance dessus à la fin du spectacle.

Sylvie, Nîmes

On veut absolument parler du spectacle Kabaravan au lieu 51 du Off. On y a trouvé des chansons, de l’émotion, du rire. C’est une caravane de roms qui part en exil à la recherche de l’Eldorado. Dans la pièce on y  parle roumain, tchèque, allemand mais on comprend tout avec la gestuelle. A voir !

On trouve qu’il y a moins d’offres sur Contre-Courant cette année, il faudrait remettre plus de choix d’activités avec des expériences, de l’émotion avec des spectacles plus variés ou d’autres propositions comme le parcours sensoriel….

Alain et Michèle, Allauch ( 13)

Hooze Fooze Band à Contre-Courant, on n’est pas très jazz mais on a acheté le CD tellement on a aimé !  Un moment très fort.

On est des fidèles du festival depuis 12 ans. On a connu le festival Contre-Courant de bouche à oreille, ça nous permet de voir plus de spectacles, gratuits jusqu’à l’année dernière, cette année c’est 5 euros  pour les non CCAS.
On reste au camping à côté de Contre-Courant et c’est déjà le spectacle dans le camping avec les compagnies du OFF qui répètent.

Cette année on trouve Contre-Courant très engagé et on a du mal à choisir un spectacle accessible car le choix est moins vaste !

On conseille dans le OFF Cosi Fan Tutte au Théatre du Petit Louvre. Six acteurs sur scène, des voix de grande qualité avec des chanteurs aussi talentueux musiciens.  Excellent pour interpréter la musique de Mozart.

On a aimé le Dalaï et moi avec Sophie Forte au théâtre de la Lune. Il y a un acteur et un bruiteur sur scène. C’est l’histoire d’une personne en rupture avec la société qui a besoin de faire le vide et qui part au Tibet. Tout au long de son périple il est accompagné par le bruiteur qui est excellent.
Au théâtre de la Luna, on a vu un spectacle de danse qu’on a envie de conseiller Balivernes desastrados, mélange de capoeira revisité, de techno,  différentes danses urbaines avec 4 danseurs. Un bon moment !

Pascale, Avignon

On m’avait dit énormément de bien d’Angélica Liddell et de Ping Pang Qiu. J’ai lu de mauvaises critiques mais le spectacle ne m’a pas dérangé. C’est plutôt le surtitagre qui était un peu compliqué pour moi. J’aurais aimé qu’Angélica Liddell rentre plus dans le détail des personnages, sur la Chine, je n’ai pas appris de nouvelles choses. J’ai trouvé qu’elle prenait un peu trop de place sur scène mais au point de vue scénique c ‘était joli !

Les Jeunes à Contre-Courant, j’ai vraiment trouvé que c’était bien fichu !

Je ne vais pas au théâtre pendant l’année et c’est ma première  année au festival même en habitant Avignon ! J’y retournerai !

Marie-Thé et Christian, Villeneuve lez Avignon

A conseiller, la Mouette de Tchekhov au théâtre du Roy René. Rien que pour le théâtre qui est une ancienne église. En Avignon on trouve beaucoup de petites églises car les grandes familles bourgeoises faisaient chacune construire la leur ! Sur scène c’est l’ambiance 1900 avec 7 acteurs. La pièce dure 2h mais on ne voit vraiment pas le temps passé ! Très bien joué !

Oriane et Sylvie, région parisienne

On recommande Madame K au théâtre des Lucioles. De la fantaisie où l’idéal féminin n’est plus ce qu’il était. Un spectacle qui parle aux femmes plus qu’aux hommes mais mon mari a adoré !

On voudrait aussi mentionner  Silence encombrant, à la Manufacture. On y parle d’adolescents difficiles de Glasgow.  Spectacle que l’on a trouvé très spécial et intéressant. Sans un mot échangé! Détonnant ! Un OTNI, objet  théâtral non identifié! Une dizaine d’acteurs sur scène dans une mise en scène violente accompagnée de musique électro et hard rock, de vidéos de sons à un volume maximal. On le conseille plutôt à un public d’initiés mais à voir !

Jean-Claude, Avignon

Dans le IN, Les particules élémentaires, j’ai tout aimé, la mise en scène, le jeu des acteurs. J’ai découvert ce texte que je ne connaissais pas et du coup je l’ai acheté, le texte est plus noir que la pièce.

Laure et Didier, Gard

On a découvert les lectures sur RFI et au musée Calvet et on les conseille fortement.

Josette, Nord

J’ai vu Ping Pang Qiu à Contre-Courant d’Angelica Liddell. Au départ je me demandais où elle allait m’emmener avec les coups de pieds, la table de ping-pong. J’ai compris son amour de la Chine et les contradictions qu’amène cet amour avec le point de vue politique. Je n’avais jamais vu les images du jeune devant les chars sur la place Tian Anmen aussi nettes.

Beaucoup d’applaudissements et un rappel pour Ibeyi à Contre-Courant

Aline, Avignon

Je croyais que j’allais écouter des chants cubains mais c’était plutôt  des chants métissés avec un rythme très enjoué, une voix entraînante. A Capela ces jumelles étaient vraiment très bonnes. Une très belle découverte !

Gérald, Nord

De sacrées filles même si je préfère les chansons en français. Très bonne ambiance !

Séjour jeunes  CAF :Amélie deParis, Laura de Marseille et Laétitia de Nancy

On a été scotchées, elles ont des voix ! On en voulait plus !

Corinne, Région parisienne

Les chants ça change les idées !

Alice, Marseille

Mon coup de cœur de la journée, A l’ombre de Coré au théatre Golovine. C’est une chorégraphie à base de hip hop avec deux danseurs. L’un des deux danseurs est le chorégraphe et le vidéaste du spectacle. La performance est époustouflante, dense !

Christophe, Marseille,

J’ai découvert le Festival Féminin itinérant, le FFI, cette association fait tourner pendant le festival cinq pièces écrites par des femmes. J’ai vu le bouton rose de Sophie Accaoui. Osé et prude en même temps avec des alternances de chansons, poésies et communiqués scientifiques. A voir !

Frédéric, Nord,

Les frères jacques, version moderne avec les 4 barbus revisité par des femmes à l’espace Roseau et tout en musique, que du bon temps !

Gilbert, Aix-en-Provence,

Mon coup de cœur Sicilia à Contre-Courant ! J’ai participé au débat sur le travail avant la pièce avec des lectures d’Yves Clot et j’ai tellement accroché avec les acteurs de la compagnie La Llevantina qu’on s’est mis a échangé par mail. On est d’accord qu’à la CMCAS on ne veut pas que consommer et le relationnel établi crée de la non consommation. L’Art et le Travail, le lien. Après tout je ne connais pas de travailleur qui ne travaille pas pour l’œuvre ! Il  ne faut pas dévaluer le travail !

Bruno, région parisienne

Coup de cœur de la journée, métallos et dégraisseurs de patrick grégoire au théatre du Bourg Neuf. Cinq comédiens qui jouent les vingt-cinq personnages de 150 ans de vie ouvrière ! Excellente mise en scène. L’acteur a vraiment le look du docker.

 Nadine,Paris,

Avec des parents pieds noirs je n’ai pu qu’adorer les pieds tanqués sous le pont Piotà 11h30, sous fond de partie de pétanque divers protagonistes revisitent la guerre d’Algérie 50 ans plus tard. On rit beaucoup, on est ému ! Très beau !

 

 

Posté par flo guichard à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juillet 2013

Rencontres CMCAS Avignon

Ecriture et rencontre grâce au LABYRINTHE SOCIAL              

  Où le stand … a été un lieu de rencontre, d’échange et d’écriture

Qu’est-ce que vous avez pensé des panneaux du labyrinthe ?

-Il faisait très très chaud, je me suis perdue dans le labyrinthe. Gros moment de solitude, vais-je appeler à l’aide ? NON je me concentre et après avoir lu et suivi les affiches, me voilà sur le bon chemin. La sagesse peut-être ?                                                                                                          BEATRICE

- Grâce à la présentation ludique des activités sociales dans le labyrinthe, cette fois ce sont les petits qui entraînent les grands. Si les petits n’arrivent pas à lire les fiches, les grands ont le regard dessus, ne serait-ce que pour voir le chemin que prennent leurs garnements.                                     BERNARD

-Je connais tout ça par cœur ! J’ai rien découvert dans le labyrinthe. Ce qui m’intéresse : les vacances ! J’en profite 3-4 fois par an.

-Les maximes sur le travail qu’on peut lire à l’entrée de la tente, c’est un peu comme ce que dit la présentatrice de la météo sur France3, des fois c’est pas mal !                                                RAYMONDE

-J’ai pensé « Tiens c’est ce qu’on fait ! » Je suis dans la commission Jeunes et énergie. Nos projets, on relance l’accrobranche, ce qui marche les sorties aux concerts, les docks des Sud, ce que j’aime et qui ne plait pas à notre chère présidente, les activités commerciales !

-Est-ce que le sport et une culture ou pas ?  Quand je propose une sortie sportive on me demande d’équilibrer  avec une sortie culturelle, le but ce n’est pas de fédérer le plus grand  nombre d’agents ?

                                                                                                                                                                   DAMIEN

-On y voit toutes les photos de ce que fait la CMCAS, ça rappelle les valeurs. On met en photos tous les secteurs d’activités. Je fais partie du réseau solidaire. J’encadre un centre, ça fait partie du POUR et PAR.                                                                                                                                                           JOSE

-Mes activités de proximité que je préfère : les rencontres d’Arles, comment combattre l’isolement et Contre-Courant                                                                                  NICOLE, commission culture et voyages  

-Dans mes séjours à la CCAS, ce que je préfère c’est de retrouver des personnes pour les activités, l’aide financière qui nous permet de partir en vacances, la convivialité entre nous et les personnes travaillant dans les centres, les soirées organisées et les activités pour les enfants.                LAURENT

Moi c’est quand ma femme commence à me dire : » Quand est ce qu’on mange ? »                ALFRED

-Avec la CMCAS je profite des sorties culturelles, des spectacles, des voyages. Mon meilleur souvenir le plus récent : LILLE. La formule week-end prolongé c’est très bien.                                     FRANCOISE         

-Le panneau qui me parle le plus : faire la fête à moindre coût. Je profite des voyages à des prix incroyables. Ca fait 2 ans que je suis embauché.                                                                               THOMAS

-Faire la fête à la CMCAS c’est d’abord être avec ses amis, se détendre, essayer d’oublier les soucis  du quotidien en parlant, en dansant en buvant (avec modération !) car avec ces moyens-là, nous pouvons plus nous confier et pourquoi pas panser les bobos. Merci à l’équipe .                           SYLVIE

-Cette expo c’est une vraie prise de conscience. Je ne profite pas trop des activités car je suis trop pris avec la vie de famille avec 2 jeunes enfants. Ils partent en colo pour la 1ère fois cette année.
C’est important cette journée, pour se rencontrer, pour se connaître. Pour les jeunes c’est plus facile car pour nous quand on a une vie de famille ou qu’on est plus âgé on fait moins vite connaissance. On ne se rend pas compte de l’isolement au travail !                                                                 Un agent

-Ce que je ne veux pas trouver dans mon séjour à la CCAS ? Un robinet qui coule toute la nuit

                                                                                                                                                          JEAN-JACQUES

Les activités que je pratique à la CCAS, quelques mini-séjours au ski, toujours super bien organisés. Une ambiance conviviale chaque fois retrouvée. Merci aux organisateurs.                                       JULIE

Les activités de proximité que je préfère, la randonnée. «  Sans cesser d’aimer l’homme, j’adore la nature » cette maxime correspond à mon état d’esprit lorsque je randonne.                           JOCELYNE

« PLURIEL »  Je trouve très bien que l’on prenne en compte les difficultés et les problèmes de santé des enfants afin qu’ils puissent eux aussi profiter pleinement des activités.                                 MURIEL

Le BIO, c’est très simple à mettre en œuvre, il faut y penser                                                         BERNARD

Plutôt OUI pour le BIO pour promouvoir la bonne nourriture.                                                      LAURENCE

 

Les plus jeunes dans le labyrinthe

- C’est intriguant le labyrinthe, nous pouvons y perdre notre fil d’Ariane. Nous avons l’impression de croiser un minotaure à chaque impasse. Malgré cela se balader dans celui-ci c’est amusant, chercher la sortie était tellement excitant ! Pendant quelques instants la vie ordinaire s’est arrêté pour ouvrir un monde imaginaire.                                                                                               SOLEN MOUMARD, 16 ans

-On a fait plein de fois le labyrinthe, trop bien ! On est resté coincé 1 fois   

                                                                                                                                        FABIEN et GAUTIER, 5 ans   

-J’ai eu peur dans le labyrinthe parce que mamie, elle nous faisait peur !       LINA 6 ans, JEANNE 5 ans

-C’était une bonne idée le labyrinthe                                                                                              EMILIE 9 ans

-J’ai pas trop regardé tous les panneaux, il y avait un gars qui montrait des trucs           THOMAS 9 ans

-Il y avait un gars qui faisait du surf                                                                                                   ELIAN 9 ans

-Dans le labyrinthe les parois sont bleues jaunes et rouges, ça tourne tout le temps, je me suis perdue ? Ça parait petit de l’extérieur mais c’est grand quand on est dedans. Les panneaux ? Je croyais que c’était des pubs.                                                                                                             ELSA 11 ans

-J’ai vu des panneaux avec la télé, avec un lit.
J’ai vu des panneaux avec des mots                                                                                                LUCAS 9 ans

-Les  colos . Je ne veux pas aller en colo car j’ai beaucoup de copains près de ma maison et en plus je ne connais personne et je suis plus  l’aise avec ceux que je connais. J’ai fait les ateliers Pass vacances multi sport. On a aimé beaucoup. A Cavaillon j’ai fait de l’escalade, j’ai eu un peu peur et Loïc n’a pas voulu le faire.                                                                                                                     Margot, 12 ans

-J’aime pas les colos                                                                                                                               Lily 8 ans

-C’est génial les colos surtout tout ce qu’on y fait, toutes les activités                                   Hugo, 10ans

-Moi ce que je préfère ce sont les colos de ski. On se donne rendez-vous avec les copains d’une année sur l’autre. Le pire dans les colos, les animateurs qui restent toute la nuit dans les couloirs et qui nous empêchent de sortir !                                                                                Alban 14 ans,    Léa 16 ans

Souvenirs, souvenirs……………….

-J’ai fait 6 ans à la CMCAS d’Avignon et je pense que j’ai été la meilleure réintégration. Mes meilleurs souvenirs, les retrouvailles annuelles de 110 CMCAS à Soulac , à ne pas confondre avec « sous le lac » ou « lac soul » !                                                                                                                                   PATRICE

-Mon souvenir d’agent dans mon travail : arriver le matin en souriant et repartir le soir de la même façon.                                                                                                                       JEAN-JACQUES à la retraite

-Mon plus beau souvenir d’agent dans mon travail, participer aux arrêts de tranches en centrale, ce qui nécessite un travail d’équipe.                                                                                                  RICHARD

-Mon mari travaillait à EDF. Il me reste ma meilleure amie qui elle aussi est veuve, son père travaillait aussi à EDF, c’est lui qui a fait embaucher mon mari et le sien.                                            RAYMONDE

-Camp Bourges concert ! Ambiance top, les copains. Cette année on se retrouve à 5 pendant 3 semaines en camp montage vidéo. Les clubs ados dans les villages vacances, bof !       

                                                                                                                                                   GUILLAUME 17 ans

-Mes meilleurs souvenirs,  en colonie, l’arbre de Noël, le ski                                               VICTORIA 8 ans

 

Des demandes :

-Nous habitons Arles et nous sommes un peu en décalage pour les sorties car nous recevons les informations trop tardivement !                                                                                                            un agent

-Je fais partie du service des fraudes, je suis très peu en relation avec d’autres agents et quand je rentre le soir les bureaux sont fermés. Le week-end en Italie, on l’a su trop tard !                     LAURENT

-Envisager des transports collectifs pour les sorties nocturnes                                                           NICOLE

 

 

Une belle journée :

-C’est vraiment bien pour rencontrer les collègues. C’est bien organisé et l’équipe est à l’écoute. C’est notre 2ème expérience et les conjoints sont vraiment très bien inclus.                                            MURIEL

-Le respect de l’autre, pour moi c’est se respecter soi-même.                                                            NICOLE

-L’émancipation de la personne dans ses droits et ses idées pour moi c’est ESSENTIEL pour que le monde progresse dans le bon sens.                                                                                      LAURENCE

-Le travail me prend la tête, comment me détendre ? En venant aux journées, ici à Avignon.     
                                                                                                                                                          JEAN-JACQUES

Posté par flo guichard à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mai 2013

Contes classiques et modernes

IMG_6488 (600x800)                      IMG_6490 (800x600)            

j'ai une cape                                                                          Je suis une héroine

J'ai un masque                                                                       Et je suis déguisée en chat noir

j'ai une épée                                                                           Qui suis-je?

J'ai un cheval noir                                                                 

Qui suis-je?

 

Je suis tout petit et je me suis perdu. Qui suis-je?

 

Je vole                                                                                   J'ai un grand balai

Je suis gentil                                                                          Un nez crochu

Je suis blanc                                                                          Je prépare des potions magiques

Et j'ai des ailes                                                                        Qui suis-je?

Qui suis-je?

 

Je suis gris, j'ai des dents pointus, je fais peur aux gens, je suce le sang des autres, qui suis-je?

Je suis tout rouge, j'ai une queue pointu, je suis très méchant et j'ai des cornes. Qui suis-je?

 

Je vole mais je ne suis pas un oiseau, je ne suis pas une fée mais j'ai des ailes et une corne. Qui suis-je?

Il était une fois un enfant victime d'une malédiction. C'était un enfant loup, il s'appellait Théo. Pour récupérer une potion magique qui devait le libérer il devait aller dans un parc pour tuer un dragon. Il prit un parfum enchanteur et en mit quelques gouttes sur  le dragon qui s'endormit aussitôt. Il prit la potion magique, il la bu et redevint un petit garçon normal.

 

Il était une fois un élève dans le train. Il était un peu triste de quitter ses potes. A l'arrivée un petit bonhomme emmena l'élève sur une barque pour traverser la rivière. De l'autre côté de la rive il rencontra un de ses copains. Ce copain était un peu particulier, son nom était le deuxième élève. Il avait dans sa poche un crapaud magique. Ce crapaud avait la particularité de cracher des pièces et des billets de 500 euros!

IMG_6494 (800x600)  

Merci à Gabriel, Riham, Rada, Nariman, Alice, Chiara, Léa, Mila et aux autres enfants.

IMG_6489 (600x800)

 

 

 

 

 

Posté par flo guichard à 14:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]