Une première rencontre
Une des cinq habituelles capsules vert tendre remplie de sa multitude de graines noires flottait ce matin, telle une bouée dans ma tasse, à la surface du liquide corsé qui quotidiennement coulait dans ma gorge et me réveillait d'un frisson de bonheur et de chaleur.
Toutes ensemble, elles attérissaient rituellement sur le fond en verre de la thermos en plastique grise après s'être laissées déchirées par mes incisives.
Une quinzaine de minutes leur suffisait pour infuser leur saveur singulière, discrète et suave à ce breuvage brûlant.
De temps en temps ma petite cuillère encore imbibée de miel la récupérait en la serrant contre la paroi et elle glissait au centre de sa concavité.
De nouveau dans ma bouche, je la mâchouillais allègrement pour en extraire la légère amertume de son suc jusqu'à ce que plus rien n'existe.
Ma première rencontre avec la cardamome date d'un voyage en Jordanie, le boutiquier de l'échoppe nous avait servi dans une petite tasse blanche sertie de métal argenté un café parfumé étonnant.
Cet engramme réveillait peut être en moi une habitude orientale inscrite depuis plusieurs vies
Sylvie H.